«

»

Juin 21 2024

Imprimer ce Article

Trésors marocains

Tout d’abord, un grand merci à Robert Moizan qui nous a fait parvenir plusieurs photos de son voyage au Maroc, photos accompagnées d’un texte dont nous vous communiquons ci-après quelques extraits.
Dans le bandeau du haut de ce site, rubrique « Photos », vous trouverez un diaporama regroupant l’ensemble des photos (une douzaine).

Beni Mellal et son château dans le Haut-Atlas

Ce voyage s’est déroulé du 22 au 31 mai 2024 et a regroupé 35 personnes assistées d’un guide très expérimenté, Djamal. Voici le résumé de ce que nous a communiqué Robert Moizan.

« Très beau circuit passant par toutes les villes impériales du Maroc, en commençant par Marrakech (Koutoubia, musée du tissage, Palais Bahia, jardins de la Ménara, sans oublier la célèbre place Djemaa el Fna et ses souks), puis Essaouira, superbe station balnéaire (son port, ses marchés très diversifiés) et non loin de là, le cœur de la filière de l’huile d’argan.
C’est ensuite le tour de Casablanca avec une visite guidée de sa grandiose mosquée Hassan II, érigée sur la mer et dominée par son minaret de 210 m, sans oublier l’église du Sacré-Cœur.
La dernière ville côtière, Rabat, capitale administrative du Maroc, dévoile l’esplanade de la Tour Hassan, minaret rouge inachevé de 44 m, le Mausolée Mohammed V, le palais royal et la kasbah des Oudayas.
Nous revenons à l’intérieur des terres en direction de la ville de Meknès avec ses 25 mosquées (sites et zones classés « patrimoine national au Maroc » pour ses 40 km de murailles défensives de 15 m de hauteur et ses 9 portes monumentales).
A quelques kilomètres de Meknès, nous découvrons Volubilis et ses ruines romaines, ainsi que Moussais Idriss, la ville sainte qui abrite le tombeau du premier souverain du Maroc.
Nous arrivons ensuite à Fès : Fès-El-Bali, la ville ancienne intra-muros aux 9400 rues et ruelles et aux centaines de bazars, la Médersa El Attarine, la place avec sa fontaine ornée et son musée du bois, ses portes remarquables d’entrée de ville, ses souks parmi les plus beaux du Maroc et particulièrement authentiques.
Le lendemain, nous reprenons la route dans le Moyen Atlas avec un arrêt à Ifrane (village dont les chalets évoquent la Suisse), puis à Béni-Mellal avec son château, que malheureusement nous n’avons pas le loisir de visiter.
Notre circuit s’achève par une visite des cascades d’Ouzou avant de revenir sur Marrakech.

Meknes – porte entrée ville

Pour ceux qui sont déjà allés au Maroc il y a plusieurs années, nous rencontrons un pays en plein évolution.
Dans les plus grandes villes, cela construit de partout (travaux publics et bâtiments). Les vieux quartiers insalubres sont rasés et font place à des ensembles entièrement neufs, des centres commerciaux immenses et des bâtiments publics de toute beauté. Les voitures flambant neuves roulent sur de grands boulevards arborés. On remarque des villes très propres et très arborées.
Cependant, lorsqu’on aborde les campagnes avoisinantes, le contraste est saisissant. Dans ces petites bourgades, ce sont de vieilles et même très vieilles voitures qui circulent, le plus souvent pour acheminer les productions agricoles vers les marchés ou les foires dans chacun des villages. Les habitants les plus pauvres, qui vivent de leur petit lopin de terre, se déplacent encore sur des mulets ou des ânes.
Durant ce voyage, nous avons traversé de magnifiques paysages, dont ceux situés dans le Moyen et le Haut Atlas, le long du bord de mer sur l’océan Atlantique, ou encore dans la vallée de l’Ourika.
Globalement, nous avons été accueillis dans des hôtels de très bonne qualité avec le plus souvent une piscine. »

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.saphir-mordelles.fr/tresors-marocains/